logo
Retour à l'accueil


Santiago de Cuba - Juillet

La page avec tous les textes du site / pagina con todos los textos del sitio

- Documentation / Documentación : Répertoire de chants / Cancionero -


CHANTS DES COMMUNAUTÉS HAÏTIENNES DE CUBA
/CANTOS DE LAS COMMUNIDADES HAITIANAS EN CUBA

(SUITE)

2. Genres carnavalesques ou apparentés

par / por Daniel Mirabeau

TABLE DES MATIÈRES 

Retour à la première page : Introduction/ 1. Chants des contredanses

1.1 Eliansé
1.2 Minué
1.3 Lété
1.4 Polka
1.5 Vals
1.6 Matinik

Cette page :


2.1 Gaga
2.1.1 Gaga chay
2.1.2 Gaga pingué
2.2 Kanekela
2.3 Rasiñe
2.4 Cunyai

Notes (N. B. : cliquer sur chaque appel de note et après lecture de la note cliquer sur son numéro pour revenir à la bonne place dans le texte)

Suite de la Table des Matières à la fin de cette page...


 N. B. : Mode d'emploi des liens sonores (mp3) : cliquer sur le texte du lien et non sur le symbole son


2. CHANTS DES GENRES CARNAVALESQUES ET APPARENTÉS


Genre musical rural qui se manifestait en Haïti originellement durant la semaine sainte catholique. A Cuba au XXe siècle comme pour les manifestations publiques de traditions africaines, les Haïtiens avaient l'autorisation de défiler avec leurs propres traditions, durant les fêtes de carnaval[20]. Ils nommèrent cela gaga pingué[21], un style processionnel au tempo rapide, avec des mélodies gaies dans le mode majeur. Un autre style de gaga utilise la même instrumentation. Le gaga chay[22] est de vitesse lente ou moyenne, avec des chants sur le mode pentatonique ou mineur. Le sujet des textes en fait vraisemblablement un genre à l'origine d'usage religieux.


2.1.1 GAGA CHAY


La colère d'un vodouisant face à l'adversité touchant son temple. Le potomitan qui supportait sa bâtisse s'est effondré. Le langage relâché de la fin est typique de certains esprits Guédé, pour qui grossièreté et formules licencieuses sont signe de vitalité.

GUEDÉ MANDE PU MUE

Chant transmis par Rafael Cisnero Lescay de Cutumba

Créole cubain

Créole haïtien

Français

Guedé mande pu mue            Guedé la o fa mue Guedé Guedé Nibo [24]
Gua gua la o fa mue  
Guedé o
Gua gua la o fa mue
        
Ayae ayae
Aya tombe consa
Paquita ma la tombe  
Paquita ma la tombe
Paquita mala cae

Oyo yo maule    
Maule maule
Oyo yo maule    
Maule maule

La cae luo luo
La cae soye gade gangamue
Soye gade ganga mue       
Soye gade ganga mue
La cae

Ayo yoyo tinde
Yoyo yoyo tambla
Güo y güo y güo y
Viejona checabanda pichon         
Cacananjol

Gède mande pou mwen     
Gède la o fanmi mwen
Gède Gède Nibo
Gou a goua o fanm mwen
Gède o
Gou a goua o fanm mwen

Ay ae ay ae       
Aya tonbe kom sa
Pa kit a ma la tonbe
[25]
Pa kit a ma la tonbe   
Pa kit a ma la kay e   

O yo yo ou m'a oule
M'a oule m'a oule
O yo yo ou m'a oule
M'a oule m'a oule               

Lakay lou o lou o
Lakay gade nganga
[26] mwen
Soye gad e ganga mwen
Soye gad e ganga mwen
La kay e

Ay o yoyo
[27] ti n'de
Yoyo yoyo tamp la
Gou woy gou woy gou woy
Vie chè ka band a m'pichon[28]  
Kaka nan gwo'l

Guédé je vous implore
Ô ma famille des
Guédé   
Guédé,
Guédé Nibo   
Ô j'ai goût, j'ai envie de faire, femme
Ô
Guédé
Ô j'ai goût, j'ai envie de faire, femme

Hélas hé, hélas hé     
Hélas, il est tombé comme cela
Le mât n'aurait pas dû tomber comme cela
Tomber comme cela le mât n'aurait pas dû
Pas dû tomber comme cela sur la maison

Oh eux, je les veux, je les aurais
Je les aurais, je les aurais
Oh eux, je les veux, je les aurais
Je les aurais, je les aurais

Sur ma maison, c'est dur, c'est dur
Ma maison, regardez ma nganga souillée
Regardez ma nganga souillée
Regardez ma nganga souillée
Dans ma maison

Ah, petit con, à nous deux
Connard, le temple
Oh là,  j'ai envie, j'ai envie de
La vie de la communauté m'est chère
Il m'a mis dans un sacré merdier


son
Par Rafael Cisnero Lescay

Lire la partition


Ou :  “comment prendre possession d'un vivant”. On dit que la tête est le réceptacle des esprits, quand ceux-ci veulent “chevaucher” un fidèle lors d'un office vodou. Comme pour beaucoup d'autres chants de gaga chay, il s'agit là d'une cérémonie pour les défunts, au cimetière.

AM BELE TITON

Transmis par Vicente Portuondo Hechevaria du Conjunto Folkorico de Oriente

Créole cubain

Créole haïtien

Français

Am bele titon mayawe
                  Miton mayawe             Ani maye tete mama 
                  Miton mayawe             Ton
Titon mayawe
Am bele titon mayawe
                  Miton mayawe           
Am bele titon moteye 
                  Miton mayawe Ton                                                                 Miton mayawe               Ton titon                                                         Miton mayawe

Nanm bèl e tit nonm[29] maji a wè                   Miton[30] maji a wè                      A nil mal ye tèt e manman   
                 Miton maji a wè                     
Tonm
Tit nonm maji a wè
Nanm bèl e tit nonm maji a wè                        Miton maji a wè
Am bèl e tit nonm mò tè ye
                 Miton maji a wè                         
Tonm        
                 Miton maji a wè                          
Tonm  tit nom    
                 Miton maji a wè

Ton âme est belle petit homme, la magie tu vas voir
                Voir la magie des âmes                                                           Aucun mal ne peut passer dans ta tête maman
               Voir la magie des âmes                                                             Des tombes
Petit homme, la magie tu vas voir
Ton âme est belle petit homme, la magie tu vas voir
                Voir la magie des âmes                                                              Ton âme est belle petit homme, de la terre des morts
                Voir la magie des âmes
Des tombes
                Voir la magie des âmes
Des tombes petit homme
                Voir la magie des âmes


son
Par Vicente Portuondo Hechevaria

Lire la partition


Les deux versions du chant suivant ont une base mélodique et des vers communs. La première est plus ancienne et proche de l'original. Son sujet religieux et mortifère en a certainement rebuté plus d'un interprète. C'est certainement l'une des raisons de sa réinvention (cf. version 2) qui narre simplement un fait divers.

MESA MINA PLE LE TEMO

Comme le chante Berta Armiñan sur un CD de Cutumba

Créole cubain

Créole haïtien

Français

Mesa mina prele temo
E nu vole o
E si fua de ban semi chan la cae  
E cua e cua
E cua e cua
E cua e cua t
emo vole o

Plis nan kay ti dam
Que yeo m
oso te
Bode
ye A la rin dan teye
A que yeo m
oso te
Bode
ye u                                                A la rin dan teye

Pu ale la Guine, pu ale
Pu ale la Guine, pu ale
Pu ale la Guine,  pu ale la Guine o

Nusa lon cai la
De la meson pou ale  
Nusa lon cai la
De la meson
De masi mi ou

Se cai la mue ti la
Se cai la mue
Se cai la mue ti la
Se cai la mue
A la ou mache
Se la ouo l
odo
Se cai la mue ti la

Waya waya biton        
O carese mue
Waya waya biton        
O carese mue
Waya waya

Mezanmi n'ap rele tè mò                              È nou vole o
È si fwa devan Semiche
[31] an lakay
E kwa e kwa
E kwa e kwa
E kwa e kwa  tè mò vole o

Plis nan kay Ti Dam
Keyi e o m
ò zo tè
B
òdè ye nou A la rit Dam tè ye
Akèy ye o m
ò zo tè
Bòdè ye nou
A la rit Dam tè ye

Pou ale la Ginen, pou ale
Pou ale la Ginen, pou ale
Pou ale la Ginen, pou ale la Ginen o

Nou sal òne kay la
De la mès Sanpwèl e
Nou sal òne kay la
De la mès sant
Demare sibi ou

Se kay la mwen ti la
Se kay la mwen
Se kay la mwen ti la
Se kay la mwen
A la ouk mache
Se la ouk o lòd o
Se kay sa mwen ti la

Wa ya wa ya miton
O karese mwen
Wa ya wa ya miton
O karese mwen 
Wa ya wa ya

Mes amis je vous appelle sur la terre des morts
Dans l'air nous allons voler
[32]
Dans l'air, six fois devant Semiche nous passerons dans la maison                    
Ô  croix ô croix                                                                                                       Ô  croix ô croix
Sur la terre des morts nous allons voler[33]

Petite Madame[34], sortez de la maison
Ô
accueillez  ces ossements
Nous nous prosternons
Quel rite Dame dans la terre
[35]!
Ô
accueuillez  ces ossements
Nous nous prosternons
Quel rite Dame dans la terre!


Pour rejoindre la terre des ancêtres, pour y aller
Pour rejoindre l'Afrique, pour y aller                                                                  Pour rejoindre la terre des ancêtres, ô pour rejoindre l'Afrique

Notre salle est décorée
Pour la messe des sans-poils
[36]
Notre salle est décorée
Pour que la messe sente
Qu'elle démarre, que vous la subissiez

C'est ma maison Petit
[37],
C'est ma maison
C'est ma maison Petit,
C'est ma maison
Quand ça marchera
Quand tout sera en ordre
C'est ma maison Petit, c'est ma maison

Ô dansent, dansent les âmes
Ô caressez-moi
Ô dansent, dansent les âmes
Ô caressez-moi
Dansez, dansez !


son
Par Berta Armiñan et Cutumba  

Lire la partition


E CUA E CUA

Comme le chante le groupe Ban Rara

Créole cubain

Créole haïtien

Français

E cua e cua, e cua e cua
E cua e cua
Toma vole o      
Toma vole set fua le pale pa cae genmi yo
Toma vole o      

Mesa mi yo pa'que Toma
Toma vole o
O yo pa'que Toma ue
Toma vole o

Bel bon you mesie dam
Bel bon you
Lona quite na pale lonete yefe mue
An ba o an o a mal
Quo man pafe ave que yo

Quo ne mue la nacie
Danbala Güedo o, nacie
Quo ne mue la ti garzon, quo ne mue o
Ay Danbala Güedo pu bon die

Ay Danbala Güedo o, nacie        
Ay Danbala Güedo mama nacie
Danbala Güedo pitipi nacie
Ay Danbala Güedo mesie dam nacie

Bombo bombo o o
Bombo Imado    
Bombo bombo ima para de
E di a que ate   
Me mue echu a
Bombo ima para de

E kwa[38] e kwa, e kwa e kwa
E kwa e kwa
Tom a vole e o
Tom a vole sèt fwa le pa la kay ye gen miyo[39]
Tom a vole e o

Mezanmi yo bag e Tom a
Tom a vole e o
O yo bag e Tom a wè
Tom a vole e o

Bèl bonjou misye dam
Bèl bonjou
Lon a kite n'ap pale lonètete ye fè mwen
Anba o, an wò, a mal
Kouman pa fè avèk youn ?

Konnen mwen la, nan siye
Danbala Wèdo o, nan siy e
Konnen mwen la, ti gason[40], konnen mwen o
Ay Danbala Wèdo pou Bon Dye

Ay Danbala Wèdo o, nan siy e
Ay Danbala Wèdo o manman, nan siy e                Danbala Wèdo pitit pi, nan siy e
Ay Danbala Wèdo mesye dam, nan siy e

Bon bo, bon bo o 
Bon bo, imen do
Bon bo, bon bo imen parade
E, dyake[41] atè   
Mèmn me chwa
Bon do imen parade

Ô croix ô croix,  ô croix!                                                                 Ô croix
Oh, Tom a volé!
Tom a volé les sept plus belles maisons du coin
Oh, Tom a volé!

Mes amis, voyez, ils ont mis les menottes à Tom
Oh, Tom a volé!
Oh, ils ont mis les menottes à Tom
Oh, Tom a volé!

Bien le bonjour messieurs dames
Bien le bonjour
N'ont-ils pas bientôt finit de me parler d'honnêteté
Par ici, par là, à mal,
Que vais-je faire avec lui ?

Reconnaissez-moi, faites-moi un signe!                                      
Ô Danbala Wèdo, faites-moi un signe!
Reconnaissez-moi petit père, ô reconnaissez-moi
Ah Danbala Wèdo, pour le très haut

Ô Danbala Wèdo, faites-moi un signe!                                         Ô Danbala Wèdo, maman, faîtes-moi un signe!                          Ô Danbala Wèdo petite pie, faîtes-moi un signe!                          Ô Danbala Wèdo, messieurs dames, faîtes-moi un signe!

Oh, que c'est chouette
Que c'est chouette tous ces dos
Que c'est chouette cette marée humaine
Et baiser par terre
Si j'ai le choix
Ce sera la parade


son
Par le groupe Ban Rara sur son CD Sabor al Guaso
 

Lire la partition


Le groupe Piti Dansé est coutumier des défilés de « ban rara »[258] et des fêtes vodou pendant la Semaine Sainte. Il n'est donc guère surprenant que le texte de cette chanson de gaga chay nous décrive l'arrivée d'Ercili lors d'une cérémonie vodou.

ÈZILI CHITA NAN BARYÈ

Transmis par Ramón Hilmo Samdi de Piti Dansé

Créole haïtien

Français

Ya yè o ya yè
Ya yè o, o yayè
Èzili[259] chita nan baryè
Y a l'pa sa nan dlo
Chikwini[260] l'chita nan baryè
Y a l'pa sa rantre

C'était hier, ô c'était hier
C'était hier, ô c'était hier
Ezili se tenait sur la barrière
Et elle n'était plus dans l'au-delà
Chikwini elle se tenait sur la barrière
Et elle était prête à rentrer

son Par Ramón Hilmo Samdi

Lire la partition


2.1.2 GAGA PINGUÉ

Les textes suivants incitent l'auditoire à rejoindre le gaga pour le défilé.

Il est question dans cette première du « contremaître », le chef de la colonne de gaga.

WE ZO

Transmis par Andres López Hodelin "Mesye", de Agüe

Créole haïtien

Français

Ou we zo mayor[42] gaga pa la tonbe
Ou we zo si ou we tonbe se mal pou ale

Si vous voyez le chef-gaga choir
Si vous le voyez tomber, c'est très mal parti!


son
Par Andres López Hodelin      

Lire la partition


CHÈ YO LEVE SOU CHÈZ

Transmis par Andres López Hodelin "Mesye", de Agüe

Créole haïtien

Français

Chè yo leve sou chèz
Chè yo leve sou chèz
Leve sou chèz
Pou nou è plèzi verme
Lon arive nan gen bon arive o
Tigason leve nou
An pou n'ale o

Chers vous, levez-vous de votre chaise
Chers vous, levez-vous de votre chaise
Levez-vous de votre chaise
Pour votre bon plaisir de me voir
Lorsque se produira là mon arrivée
Petit gars levons-nous
En avant, allons-y!

son Par Andres López Hodelin

Lire la partition


Le narrateur du chant suivant est encore le chef gaga, ou "mayoral", qui donne ses dernières recommandations avant le départ du défilé

AY A LASO

Transmis par Leonardo Maximo Luis Lionel de Caidijé

Créole haïtien

Français

Ay a laso pa bliye sa m'te di ou la
Ou o, ou o
Pa bliye sa m'te di ou la
Ay a laso
Pa bliye sa m'te di ou la

Allons-y, n'oubliez pas ce que je vous ai dit
Vous
ô, vous ô,
N'oubliez pas ce que je vous ai dit
Allons-y
N'oubliez pas ce que je vous ai dit


son
Par Leonardo Maximo Luis     

Lire la partition

 

Chaque colonne de ban rara est organisée, comptant toute une hiérarchie et des postes distincts. Dans la chanson suivante, la troupe avance de manière chaotique et son roi est insuffisament mis en valeur.

YAYA E

Transmis par Berta Armiñan de Cutumba

Créole haïtien

Français

Yaya[261] e, yaya e
Yaya tonbe n'konpè
Pa kita wa tonbe
Pa kita wa tonbe
Wa pedi tout la deyè o

Hé là, hé là
Hé là, notre compère est tombé
Ne laissez pas le roi tomber
Ne laissez pas le roi tomber
Le roi est perdu tout là derrière

son Par Berta Armiñan

Lire la partition


Le terme de "banda" ici employé fait référence à une danse suggestive liée au esprits Guédé. Le côté libératoire : braver les tabous au travers les danses carnavalesques, explique la présence des Guédé dans les chansons de gaga.

BANDA PREVISYON

Comme le chante le Conjunto Folkorico de Oriente

Créole haïtien

Français

Banda previsyon o, previsyon
Banda previsyon
Wanga ba tan ba pre bese

Du banda, ô, je prévois
Du banda, ô, je prévois
Aux maléfices, je prévois que l'on s'abaisse


son
Par le Conjunto Folklorico de Oriente sur son CD  Escuela de baile

Lire la partition


Le racisme dont étaient victimes les « pichones » (fils d'Haïtiens) est sous-jacent dans ce texte. Le public cubain est supposé apprécier ici le défilé de Ban Rara et de laisser de côté ses préjugés de côté.

TI GASON KOTE MOUN

Transmis par Berta Armiñan de Cutumba

Créole haïtien

Français

Ti gason kote moun
A se moun la Pot o Prins
Ti gason vi n'gouye
Kòm fe l'mal pas sa nou ye

Ce petit gars
Celui-ci est de Port au Prince
Ce petit gars, on aime ce qu'il fait
Comme il a tord, nous ne sommes pas comme cela


son Par Berta Armiñan

Lire la partition


La cravate n'est pas un accessoire vestimentaire courant dans les pays tropicaux. Il est ici question d'inciter l'auditeur à se débrailler.

KOL BA CHO M'A OULE

Transmis par Santa Martínez Martínez de Lokosia

Créole haïtien

Français

Kol ba cho m'a oule
M'a oule m'a oule
                          Kol ba cho m'a oule
M'a oule m'a tonbe
                          Kol ba cho m'a oule

Enlevez les cravates, c'est chaud, je le veux
Je le veux, j'exige
                Enlevez les cravates, c'est chaud, je le veux
Je veux que vous l'enleviez
                Enlevez les cravates, c'est chaud, je le veux


son
Par Santa Martínez Martínez
    

Lire la partition


Les orages sont fréquents durant l'été à Cuba, suite à des pics de fortes chaleurs. Ils perturbent mais n'arrêtent pas pour autant les activités de carnaval qui ont lieu à cette saison.

LA WOUZE

Transmis par Nancy Aviles López de La Bèl Kreyol


Créole haïtien

Français

La wouze[43] o ban m' pase
La wouze
La pli pa enk
ò tonbe pa kap mouye
La wouze o ban pase
La wouze
La pli pa enk
ò tonbe pa kap mouye

Ô l'ondée, laisse-moi passer                                                                                 Ô l'ondée
La pluie qui me mouillera n'est pas encore tombée
                                            Ô l'ondée, laisse-moi passer                                                                                 Ô l'ondée
La pluie qui me mouillera n'est pas encore tombée

son Par Nancy Aviles López

Lire la partition

son Au Gran Gaga du Festival del Caribe, Santiago de Cuba, 2015


Toujours dans l'idée de bambocher avec la colonne de gaga, voici un chant qui identifie la troupe en question.

LOKOSIA YO DI

Transmis par Santa Martínez Martínez de Lokosia

Créole haïtien

Français

Lokosia yo di a se jou mwen
Lokosia gade'm pou ale banboche
Lokosia papa
Lokosia manman ae  
Lokosia gade'm ri'm banboche

Lokosia, je le dis à ce jour
Lokosia, comptez sur moi pour aller faire la fête
Lokosia papa
Lokosia maman aé!
Lokosia, regardez-nous faire la fête


son
Par Santa Martínez Martínez

Lire la partition


Texte un peu évasif, mais justifiant le mouvement et l'agitation de la troupe de gaga

ELE LE JAN TO

Transmis par Nancy Aviles López de La Bèl Kreyol

Créole haïtien

Français

E le le
E le le jan to
Kote m' pase jan to
Kote m' kap' e jan to
Ele le
E le le jan to
Kote m' kouche jan to
Kote m' kape jan to

Et quand?
Comment et quand?
Où, comment et quand?
Où, je suis à la recherche, et comment?
Et quand?
Et quand et comment?
Où, quand et comment?
Là je suis à la recherche, et comment?

son Par Nancy Aviles López

Lire la partition  


Ce chant très populaire connaît de multiples variantes[44], plus ou moins sensationnelles et salaces autour du même leitmotiv, l'incitation à la fête.

BON BO IMÈ PARADE

Comme le chantent Lokosia à Guantanamo

Créole haïtien

Français

Bon bo
Bon bo imè parad è
             Bon bo
             Bon bo imè parad è               
Di ak atè a menm me chwa[45]
             Bon bo imè parad è

C'est bon, c'est beau 
Je suis d'humeur à parader
           C'est bon, c'est beau       
           Je suis d'humeur à parader                                              
Dire qu'ici même c'est mon choix
           Je suis d'humeur à parader


https://youtu.be/VDucaAV1Jv4
(aller à 21'10)
  

Lire la partition


Les proverbes, jeux de mots et railleries sont fréquents dans le gaga pingué, incitant à la fête toute personne l'écoutant.

M'A SA VENI O
Transmis par Santa Martínez Martínez de Lokosia

Créole haïtien

Français

M'a sa veni o woy[46]
M'a sa veni o     
Pa la travay pa vle w blese
         M'a sa veni o woy
         M'a sa veni o                       
Pa fe travay pa vle w blese
         Pa sa veni o woy
         Pa sa veni o

Ô ce n'est pas prêt de m'arriver, woy!
Ô ce n'est pas prêt de m'arriver
Sans le travail vous ne pouvez vous faire mal
         Ô ce n'est pas près d'arriver, woy!
         Ô ce n'est pas près d'arriver                                                             
Ay, sans travailler vous ne pouvez vous faire mal
         Ô ce n'est pas près d'arriver, woy!
         Ô ce n'est pas près d'arriver


son
Par Santa Martínez Martínez

Lire la partition



PINDA MAYE BOMBO


Transmis par Vicente Portuondo Hechevaria du Conjunto Folkorico de Oriente


Créole cubain

Créole haïtien

Français

Pinda[47] maye bombo                  Bombo ase pindae                       Pinda maye bombo                             Bombo imase pindae 

Plan bande oye permision
Plan bande oye permision
Punu dance gaga

Uoso uoso, o uoso
Pu dance gaga
Iye permision
           Pu dance gaga                    Plan bande oye permision
           Pu dance gaga                    Dame la permision
           Pu dance gaga                         Misie permision
           Pu dance gaga

Pinga mani yè bon mò
Bon mo ase pinga
Pinga mani yè bon mò
Bon mo imè se pinga e

Plan ban de o yè pèmisyon
Plan ban de o yè pèmisyon
Pou nou danse gaga

Nou o so, nou o so, nou o so
        Pou danse gaga                                Yè pèmisyon
        Pou danse gaga                               Plan ban de o yè pèmisyon
        Pou danse gaga                             Ban mwen la pèmisyon                                       Pou danse gaga                            Misye pèmisyon
        Pou danse gaga

Attention aux promesses d'hier, aux bons mots
Des bons mots assez, méfie-toi!
Attention aux promesses d'hier, aux bons mots
Des bons mots et de l'humour méfie-toi!

La permission hier nous avons demandé
La permission hier nous avons demandé
Pour aller tous danser le gaga

C'est notre destin, c'est notre destin, notre destin
          D'aller danser le gaga
J'ai la permission
         Pour danser le gaga
La permission hier nous avons demandé
         Pour danser le gaga
Donnez-moi la permission
[48]
         Pour danser le gaga
Monsieur, la permission        
         Pour danser le gaga


son
Par Vicente Portuondo Hechevaria     

Lire la partition


Comme la plupart des chants de gaga qui sont avant tout destinés à être chantés en défilant, le suivant est court, pour permettre à chacun de participer.

LA AYANMAN WE

Transmis par Eyesèn Morales Peña, de Lokosia

Créole haïtien

Français

La Ayanman we, a ou we
La Ayanman ti bwa kase ka o

Là Ayanman voyez, regardez
Là Ayanman ce petit arbre est cassé

son Par Eyèsen Morales Peña     

Lire la partition


Le narrateur vante ici ses capacités de séduction de manière très crue. Beaucoup de chants de gaga sont dans la même veine.

MAYORAL

Transmis par Nancy Aviles López du groupe La Bèl Kreyol

Créole haïtien

Français

Mayoral o w voye m' ale
Mayoral o w voye m' ale
Ou pa konnèt koko[49] m' se livrèt mue
Voye m' ale

Et oui chef, voyez-vous c'est ainsi                             Et oui chef, voyez-vous c'est ainsi
Il n'y a pas de femme qui se refuse à moi
Voyez-vous c'est ainsi

son Par Nancy Aviles López

Lire la partition 


Toujours sur le registre de la chanson paillarde, la narratrice du texte suivant repousse l'un de ses prétendants avec force railleries.

PASE M'BA OU LI

Transmis par Nancy Aviles López du groupe La Bèl Kreyol

Créole haïtien

Français

Pase m'ba ou li m'
Pit o korde yoyo[50]
Aveito / Ade / Gade m'
Pase m'ba ouli m'

Avant que je me donne à toi
Je préfère m'attacher
Aveito[51] / A deux / Crois-moi[52]
Avant que je me donne à toi


son
Par Nancy Aviles López

Lire la partition


Les chants de gaga suivant jouent à faire peur, avec les diables, zombis, loup-garous, et autres croque-mitaines caribéens. Ils font l'objet de costumes et masques grimaçants lors des défilés de carnaval.

LOUGAWOU O

Transmis par Santa Martínez Martínez de Lokosia

Créole haïtien

Français

Lougawou[53] o
Lougawou me dyab la
Lougawou me dyab la
Lokosia me dyab la    

Ô Loup-garou
Mon loup-garou tu es un diable
Mon loup-garou tu es un diable
Lokosia, ce sont mes diables


son
Par Santa Martínez Martínez

son Par Nancy Aviles López

Lire la partition    


GADE DYAB LA

Transmis par Santa Martínez Martínez de Lokosia

Créole haïtien

Français

Danbala Wèdo se sa e
Wi Danbala Wèdo se sa e
                       Danbala Wèdo se sa e Ae                       Danbala Wèdo se sa e
Gade dyab la vin maye moun yo
Dyab o ma ele woy
Gade dyab la vin maye moun yo
                      Dyab o ma ele woy                                   Se konsa jele dyab la
Se konsa  
                      Dyab tonnè                                                 Dyab la pito vole
Dyab la pito vole
                      Dyab la                                                   Pito vole
                      Dyab la   

Danbala Wedo c'est cela
Oui, Danbala Wedo c'est cela
                       Danbala Wedo c'est cela Aé,                                                   Danbala Wedo c'est comme cela
Regardez ce diable là, sa magie opère
Ô diable, je t'implore, woy!
Regardez ce diable là, sa magie opère
                       Ô diable, je t'implore, woy!                                                            C'est comme cela qu'il faut appeler ce diable là
C'est comme cela
                       Tonnerre de diable!                                                                         Ces diables là, préfèrent voler
Ces diables là,
préfèrent voler                                                                                            Ces diables là                                                                        Préfèrent voler
                       Ces diables là


son
Par Santa Martínez Martínez

Lire la partition


DYAB TONBE

Transmis par Santa Martínez Martínez de Lokosia

Créole haïtien                              

Français

Dyab tonbe m'ap pe woule
Pitit pitit
Dyab tonbe m'ap pe oule o
Pitit pitit

Les diables descendent, je peux rouler
Petits petits
Les diables tombent, ô je peux rouler
Petits petits

son Par Santa Martínez Martínez     

Lire la partition


DYAB LA PIT O VOLE

Transmis par Santa Martínez Martínez de Lokosia

Créole haïtien                              

Français

Dyab la pit o vole
Dyab la pit o vole
Dyab la pit o vole
Dyab la pit o vole

Ces diables, petit, ô ils volent
Ces diables, petit, ô ils volent
Ces diables, petit, ô ils volent
Ces diables, petit, ô ils volent


son
Par Santa Martínez Martínez 

Lire la partition


Les chants de gaga, intrinsèquement brefs, sont parfois de simples comptines.

TI YAYA

Transmis par Santa Martínez Martínez de Lokosia

Créole haïtien                     

Français

Ti yaya me yo
M'ap foye w
òch nan dlo                           Ti yaya me yo
M'ap foye w
òch nan dlo

Ma petite grand-mère
Je cherche une pierre dans l'eau                                Ma petite grand-mère
Je fouille l'eau à la recherche d'un caillou


son
Par Santa Martínez Martínez     

Lire la partition


Les deux chants suivant racontent avec une drôlerie macabre des faits historiques. Lors des soulèvements d'esclaves et des guerres d'indépendances, la capture des séditieux finissait souvent par des mises à mort publiques et barbares. En Haïti, certains rebelles finirent sur le bûcher, dont François Makandal en 1758. Ce dernier fut accusé d'avoir empoisonné l'eau d'une propriété coloniale, contribuant à la mort de ses maîtres.

YA BOSEA TIBULE LAE

Chant transmis par Rafael Cisnero Lescay de Cutumba

Créole cubain

Créole haïtien

Français

Ya bosea tibule lae
Ya bosea tibule lae e e
Ya bosea tibule la ay bobo

Ay bobo cusai la bose a tibule
Ay bobo cusai
Ay bose a tibule la

O gallo o gallo o gallo
Bamase su gallo

Gua mandal pichon
[55] se pue mundali
Gua mandal pichon se pue mundali
Tiel mute caban
Mandeli pansanuye

Ay o se a ti boule la e
Ay o se a ti boule lae e e
Ay  o se a ti boule la ayibobo
[56]    

Ayibobo bwousay la, bo se a ti boule
Ayibobo bwousay
Ay bo se a ti boule la

O kay o
[57], o kay o, o kay o
Ban'm ase souf kay yo kay yo

Kwa mande a l'pichon, se pou mande li
Kwa mande a l'pichon, se pou mande li
Ti e l' monte kaba non
E mande li pa sa nou ye     

Houla, que cela brûle, aé!
Houla, que cela brûle, aïe aïe !
Houla, que cela brûle, ayibobo!

Aybobo la broussaille, cela brûle bien
Aybobo la broussaille
Ouille cela brûle bien là !

Ô mes frères, ô mes frères
Donnez moi assez de souffle, ô mes frères

Demande-lui la croix mon gars
[58], dites, laissez-lui
Demande-lui la croix mon gars, dites, laissez-lui
Petit, et qu'on abrège ses souffrances
Et ne lui dit pas ce qui nous sommes
[59]

son Par Rafael Cisnero Lescay

Lire la partition


IBONO

Chant transmis par Rafael Cisnero Lescay de Cutumba

Créole cubain

Créole haïtien

Français

Ibo no Ibo no, Ibo no
Yo bon die bagai
Coco cote ibonteye    

Amele                                                   Prete buyen bruaula shoyen mapeule
Amele       
Prete buyen bruaula shoyen mapeule
Güayo guayo choyen mapeule
Güayo guayo choyen mapeule

Maya cumbe maya cumbeo
Maya cumbe maya cumbeo
Maya cumbiu como ya

O o o wa yaya
O o o wa yaya

Ibo nou Ibo nou Ibo nou
Yo bondye bagay
Koko
[60] kote Ibo antre ye

A me le
Pretan bouyi bwa la chò youn m'ap e ou le
A me le
Pretan bouyi bwa la chò youn m'ap e ou le
Gou a yo gou a yo cho youn m'ap e ou le
Gou a yo gou a yo cho youn m'ap e ou le

Maji a konbin, maji a konbin o
Maji a konbin, maji a konbin o
Maji a konbin ou, kòm woy
[61] a

O o o  wa yayad
[62]      
O o o  wa yayad

Nos dieux Ibo
De leurs choses religieuses
Le sceptre Ibo entre les deux se place

Quant à moi
Ils prétendent me faire bouillir sur le bûcher, je demande: “à quand ?”
Quant à moi
Ils prétendent me faire bouillir sur le bûcher, je demande: “à quand ?”
Ils ont du goût, ils ont du goût
[63] , quand le ferez vous?
Ils ont du goût, ils ont du goût, quand le ferez vous?

J'ai ma combine magique, ô j'ai ma combine magique
J'ai ma combine magique, ô j'ai ma combine magique
Pour vous j'ai ma combine magique, vous verrez bien
[64]                  

Ô seigneur, je danse
Ô seigneur, je danse

son Par Rafael Cisnero Lescay     

Lire la partition


Les deux textes de gaga qui suivent rentrent dans le champ sémantique du religieux, l'un du vodou et l'autre du christianisme.

LAKAY E

Transmis par Andres López Hodelin "Mesye", du groupe Agüe

Créole haïtien

Français

Lakay e, ou o ou o
Lakay e
Koulèv bale wanga
Koulèv bale wanga mesye
Koulèv bale wanga Nibo[65]

Mes frères, vous ô, vous ô,
Mes frères
La couleuvre[66] balaie le mauvais sort
La couleuvre balaie le mauvais sort, Monsieur!
La couleuvre balaie le mal, Nibo!

son Par Andres López Hodelin

son Au Gran Gaga du Festival del Caribe, Santiago de Cuba, 2012
Lire la partition


SETANDE PA M' FE BYEN

Transmis par Leonardo Maximo Luis Lionel de Caidijé

Créole haïtien

Français

Setande[67] pa m' fe byen a ka e
Setande se tande
Setande pa m' fe byen a ka o
Bondye devan, lesèn deye o
Setande pa m' fe byen a ka e

Saint André, je ne suis pas tout à fait au courant
Saint André, Saint André
Saint André, je ne suis pas tout à fait au courant
Dieu est en premier, les saints après lui
Saint André, je ne suis pas tout à fait au courant


son
Par Leonardo Maximo Luis

son
Par Andres López Hodelin


Lire la partition


2.2 KANEKELA

La kanekela est un genre musical rural de défilé au tempo soutenu. Originaire du Nord d'Haïti, il est désormais peu joué, on lui préfère le gaga pingué, plus facile d'accès.


Le texte suivant s'inspire d'une chanson populaire créée par Los Karachi pendant la guerre d'Angola, avec ces paroles, assez liminaires : "De Cabinda a Kunene, un solo pueblo na'ma" (De Cabinda à Cunene, un seul peuple rien de plus). En 1975, beaucoup de cubains sont envoyés combattre aux côtés du front de libération (MPLA). Cabinda est une ville du nord de l'Angola actuel, correspondant à l'une des provinces de l'ancien royaume de Loango à l'époque de la traite négrière. Kunene est un fleuve et le nom d'une de ses villes côtières.

DE CABINDA KUNENE

Chant transmis par Rafael Cisnero Lescay de Cutumba

Créole cubain

Créole haïtien

Français

De Cabinda a Kunene   
De Cabinda a Kunene
De Cabinda a Kunene

Mama modetatu
Maele       
Mama modetatu
Mutue fisula
Fasile faso o o
Ae, fasile faso mama
Mapote trabayo
Mama modetatu

De Kabinda a Kounene
De Kabinda a Kounene
De Kabinda a Kounene

Manman mò de ta tou
M'a jele
Manman mò de ta tou
Moun tou e fis nou la
Fasil e fas ou
Ae, fasil e fas ou manman
M'ap bòde
[68] travay yo
Manman mò de ta tou

De Cabinda jusqu'à Kunene
De Cabinda jusqu'à Kunene
De Cabinda jusqu'à Kunene

Maman, tous ces morts
Je pleure
Maman, tous ces morts
Tous ces enfants à nous
Dociles et fiers
Aé, faciles et fiers
Qui s'affairaient en courbant l'échine
Maman, tous ces morts


son
Par Rafael Cisnero Lescay

Lire la partition                                                                                          


La mélodie est empruntée à la « regla de palo[262] » et transformée ici avec des paroles en créole. Le texte d'origine dit à peu près ceci: « Sarabanda banda culuyé ». C'est donc là une création cubaine, car les cultes congo n'existent pas sous la forme du palo cubain en Haïti. Ce chant ne peut donc pas avoir été amené par les immigrés haïtiens. Il nous conte une fête particulièrement réussie pour Kourou, un esprit cubain.

SA LA BAL A KOUROU YE

Transmis par Orlando Aramis de Babúl

Créole haïtien

Français

Sa la bal a bal a Kourou yè
Kourou yè papa
Sa la bal a bal a Kourou yè
Kou lou yè manman
Sa la bal a bal a Kourou yè
Papa mwen Ogoun

C'était un sacré bal pour Kourou
Hier pour Kourou papa
C'était un sacré bal pour Kourou
Hier pour Kourou maman
C'était un sacré bal pour Kourou
Papa mon Ogoun

son par Orlando Aramis

Lire la partition


Dans le chant suivant, le narrateur est l'officiant ou le possédé d'une cérémonie vodou. Dans les prémisses d'une crise de possesion, plusieurs esprits peuvent se manifester et pas toujours celui attendu.

OKO O DAOMÉ

Transmis par Orlando Aramis de Babúl

Créole haïtien

Français

Oko Daomé
Se pa Oko Daomé
Mwen kita Oko pale kay
Oko Daomé
Daomé Oko
Daomé Oko e

Oko Dahomey
Ce n'est pas Oko Dahomey
Je vais parler
Oko Dahomey
Dahomey Oko
Dahomey Oko é


son
Par Orlando Aramis de Babúl

Lire la partition


2.3 RASIÑE

Genre proche du gagá pingué, entre autres par sa vitesse d'exécution soutenue. A la différence du gaga, les tambours se jouent comme dans le vodou, avec une baguette. Pour certains des chanteurs consultés, comme Andres Hodelin, le rasiñe était joué dans les bals. Son caractère brutal et des textes provocateurs en ont fait un genre de mauvaise réputation, jusqu'à entraîner son interdiction sous le gouvernement de Fulgencio Batista.


Les chants ci-dessous nous laisse entrevoir qu’aller au rasiñe comprend des risques plus ou moins affirmés.

SELE WA YO

Transmis par Francisco Cisnero Lescay de Cutumba

Créole cubain

Créole haïtien

Français

Sele wa yo, upa selebre la wayo
Sele wa yo, upa selebre la wayo
Chante aquita pala ma selebre

Se labio, se labi a mache
Se labio, se labi a mache
Se labio, se labi a mache
Upa sanfayo mache o

Se lè gou a yo, ou pa selebre la, gou a yo
Se lè wa yo, ou pa selebre la, wa yo
Chante a kit'a pa la m'a selebre

Se lavi o, se lavi a mache
Se lavi o, se lavi a mache
Se lavi o, se lavi a mache
Ou pa san fay o mache o

C'est l'heure ne pensez-vous pas, de faire la fête, selon vous?
C'est l'heure ne pensez-vous pas, de faire la fête, selon vous?
De chanter d'y aller, de faire la fête

Ô c'est la vie, c'est le marché de la vie
Ô c'est la vie, c'est ma vie de chanter
Ô c'est la vie, c'est le marché de la vie
Ô il n'est pas sans faille, ce marché


son
Par Rafael Cisnero Lescay   

Lire la partition      


RISKE LA VI M'

Transmis par Andres López Hodelin "Mesye" du groupe Agüe

Créole haïtien

Français

Riske e
Riske riske m'la vi
Pou pran youn fanm ki pa bon
Riske riske m'la vi m'
Pou pran youn fanm ki pa bon

Risquer eh
Risquer, risquer ma vie
Pour trouver une femme qui n'est pas bonne
Risquer, risquer ma vie
Pour trouver une femme qui n'est pas bonne


son
Par Andres López Hodelin

Lire la partition



2.4 CUNYAI

Genre tombé en désuétude proche du gaga pingué, adoptant la même vitesse d'exécution soutenue. Le mot dans sa graphie cubaine vient du créole haïtien koudjay, lui-même déformation de "coup de Diane". Ce dernier est une séquence musicale fonctionnellement destinée à réveiller les troupes. Au sens figuré, il exprime donc une musique particulièrement bruyante ou rapide. Cet emprunt au champ sémantique de la musique militaire vient du rara haïtien qui aurait copié l'organisation des fanfares militaires avec leur propre instrumentarium.


La secte haïtienne des "cochons sans-poils" ou bizango. Aurait été formée aux prémisses de la guerre d'indépendance, par le sacrifice de son fondateur Jean Baptiste Vixamar au serment de Bois Caïman. Les sans-poils sont réputés sortir en bande le soir (eskwad, band a pye), faire du boucan, ou bien pire... Il est à noter que si ce chant a transité jusqu'à Cuba, ce n'est pas le cas du rite bizango lui-même, qui n'y est pas connu.

SON PUEL SON PUEL

Comme le chante Berta Armiñan dans le CD de Galibata

Créole cubain

Créole haïtien

Français

Son puel son puel, son puel o
            Sepa la sua son puel
Puel son puel, son puel o
            Sepa la sua son puel

Bombo bombo bombo bombo ina yo
            Bombo u
            Bombo ina de gallé


Dia que a te a, bombo ina yo
            Bombo u  
            Bombo ina de gallé


E meme chua
            Bombo ina degallé
Dia que a te a meme chua
            Bombo ina degallé

Verite o dianga te
Merite mue te
Piti metal cote
            Verite o dianga te
            Merite mue te
            Piti metal cote 

Sanpwèl sanpwèl, sanpwèl o
            Se pa la swa sanpwèl
Pwèl son pwel, son pwèl o
            Se pa la swa sanpwèl

Bon mo w bon bo bon mo, kon bo ini a yo
            Bon mo w
            Bon bo ini a degaje!


Di a ke atè, kon bo ini a yo
            Bon mo w
            Bon bo ini a degaje!

  
E menm mwen chwa
            Bon bo ini a degaje!
Di a ke atè e menm mwen chwa
            Bon bo ini a degaje!

Verite o di an gate  
Merite mwen te
Pitit mèt ta li m'kote
           
Verite o di an gate  
            Merite mwen te
            Pitit mèt ta li m'kote

Sans-poils sans-poils, ô sans-poils
            C'est le soir des sans-poils
Poils, sans-poils, ô sans-poils
            C'est le soir des sans-poils

Vos bons mots, bons baisers, bons mots
            Ils font les beaux, “Rejoignez-nous”
            Vos bons mots, les frimeurs réunis, dégagez!


Je dis qu'ici
            Ils font les beaux, “Rejoignez-nous”
            Vos bons mots, les frimeurs réunis, dégagez!  
 

Et même si j'ai le choix
            Vous feriez bien de vous tirer
Je dis qu'ici et même si j'ai le choix
            Vous feriez bien de vous tirer

En vérité je le dis, les gâtés
Je mérite d'être là
Son fils lirait mon adresse*
            En vérité je le dis, les gâtés
            Je mérite d'être là
            Son fils lirait mon adresse
 


* Ou autrement dit : S'ils se présentaient à ma porte, ils verraient "de quel bois je me chauffe".
son
Par Berta Armiñan  


Lire la partition

SUITE (3e page) :

3. Genres profanes de distraction
3.1 Masún
3.2 Masún pilé
3.3 Merengué
3.4 Simbi / Fey
3.5 Bolero / Foltro / Habanera

Partie 4. Chants des genres religieux et annexes (4e page)

4. Genres religieux
4.1 Rezo
4.2 Yanvalú
4.3 Daomé
4.4 Maisepol
4.5 Nago
4.6 Congo layé
4.7 Ibo

Annexes

Remerciements
Discographie
Bibliographie

Liste alphabétique des 311 fichiers sonores


 Auteur : Daniel Mirabeau

© Daniel Mirabeau/Ritmacuba 

 Article en français en ligne :
1ère version : 10/11/2015.
2e version avec liens sonores, augmentée : 07/05/2017.

Cette 3e version (augmentée) : 9/12/2018. Révisée 22/03/2019.


[20] Même après l'abolition de l'esclavage et l'indépendance de Cuba, les manifestations culturelles d'origine africaine et haïtienne on connu des périodes d'interdiction.

[21] Pingué est une déformation du créole haïtien pli gè (plus gai).

[22] Chay est un raccourci de chayopye (beaucoup de pieds), expression évoquant les esclaves enchaînés, mais aussi le bruit de la colonne marchant au pas.

[23] Le potomitan est généralement le mât par lequel les esprits communiquent avec les vivants.

[24] Guedé Nibo, esprit androgyne, surnommé parfois Ti Gason (petit garçon).

[25] Autre version possible : Aya e, tonbe kom sa, pa kit a ma la kay e. Le mot ma signifierait alors "mât" ou "potomitan", pilier au centre du péristyle, porte d'entrée des esprits vers le monde des vivants.

[26] Chaudron métallique aux attributs magiques, dans lequel repose des éléments végétaux, animaux et minéraux. Par extension, désigne la force spirituelle.

[27] Yoyo, ou zozo : pénis. Dans le contexte de la phrase, il faut le comprendre comme une insulte.

[28] Immigré haïtien à Cuba (littéralement « pigeon »). Mot à connotation discriminante.

[29] Seront préférés moun, nèg, ou gason dans le langage courant pour signifier "homme". Ici, prime la sonorité et le jeu de mot avec tonm (tombe).

[30] Vocabulaire vodou (ex: Miton kay-la, Miton Kou, Miton Yagaza).

[31] Esprit cubain de la famille des Ogun. vivant dans les cimetières. Sa graphie est probablement une déformation de Saint Michel.

[32] Ces deux strophes désignent une cérémonie de société secrète. Les adeptes des bizango (syn. : sans-poils) sont réputés pouvoir voler.

[33] La majorité des esprits sont dit "nan dlo" (dans l'eau), lieu symbolique de l'au-delà. La phrase ici parle de "dan tè" (dans la terre), façon moins habituelle de parler des esprits, propre au bizango.

[34] Diminutif employé pour un esprit bizango, équivalent de Madanm ou  Grann Brijit (Grande Brigitte) dans le panthéon Guédé.

[35] Il doit s'agit de Grann Brijit, patronne des cimetières.

[36] Syn. : bizango. Sont dit également "secte rouge", en raison de leur tenue uniforme rouge-orangée.

[37] Ou Petit Garçon (Ti Gazon), patron des esprits Guédé. Il n'est pas étonnant que le panthéon Guédé soit sollicité dans cette cérémonie sans-poils, du fait qu'elle s'effectue dans un cimetière.

[38] La croix symbolisant le divin.

[39] Autre version possible du même paragraphe :
 E kwa e kwa e kwa                           Ô croix ô croix ô croix
 Tonm a vole e o                                On a profané les tombes
 Tonm a vole sèt fwa                          On a profané sept fois
 Le pale a kay e gen mi yo                 Le temple, les murs de ma congrégation

[40] Litt. « petit garçon » ; formule d'affection qui est généralement plus employé pour parler de Guédé Nibo.

[41] Faire l'amour (fam.).

[42] Ou mayoral. Cubanisme. Contremaître dans une exploitation agricole ou industrielle. Par extension, la personne dirigeant la musique et chorégraphie déambulatoire d'une troupe de gaga.

[43] Une traduction littérale donnerait "la rosée", mais de correspond pas au sens donné au mot en créole.

[44]  Il est intégré entre autre à un autre chant de gaga cité auparavant « E Cua E Cua ».

[45] Autre version chantée dans les carnavals :
Di an tande a menm me chwa             Dis l'auditoire à moi-même, « chwa! »
Bon bò ine pa lave                               Ce beau derrière n'est pas lavé

[46] Interjection courante du champ lexical des carnavals. Fait plus particulièrement référence au band a pye des sectes rouges (bizango, vlibiding, zobop).

[47] Néologisme. Utilisé pour éviter l'emploi de pinga, faux-ami. Pinga ou piga en créole haïtien signifie « faire attention, se méfier ». En cubain, c'est une interjection courante mais grossière, qui désigne le pénis.

[48] Au sens de l'esclave ou du travailleur sous tutelle demandant la permission à son maître d'aller bambocher.

[49] Koko : vagin.

[50] Yoyo : pénis.

[51]  prénom.

[52]  « Regarde! » serait plus proche d'une traduction littérale.

[53]  Dans la mythologie haïtienne, un loup-garou est un humain ayant fait pacte avec un esprit diabolique. Il peut alors disparaître, voler ou revêtir un aspect animal.

[54] Dans le sens du texte, les zombis sont des esprits malins. Au sens premier, ce sont des hommes, qui suite à un rituel et à un empoisonnement tombent dans un état second et sous l'emprise d'un sorcier.

[55] Pichon : litt. ”pigeon”. Terme d'argot cubain pour parler des descendants d'Haïtiens.

[56] Cri de ralliement présent dans toutes les cérémonies rada. “Applaudissons les esprits de la terre”. Awòbóbó (Fon). Utilisé également par le chanteur soliste pour signaler la fin d'une strophe. Ici, par rapport au sens du texte, le narrateur supplicié souhaite que ses douleurs cessent.

[57] O kay o : litt. "ô maison" (case). Par extension désigne le foyer, le temple ou la communauté vodou.

[58] Expie tes péchés.

[59] Demande des séditieux, pour éviter d'être démasqués.

[60] koko makak : bâton à frapper ou sceptre magique.

[61] Interjection du champ lexical des sociétés sécrètes (sanpwel, vlibiding). Sous-entend l'appartenance du supplicié à l'une d'entre elles.

[62] Au sens de "je trépigne, je me débat".

[63] Au sens de "ils sont drôles".

[64] On prêtait à certains sorciers rebelles le pouvoir de se transformer en animal. Lors du supplice de Makandal, celui-ci se serait échappé en colombe alors que son corps humain finissait de brûler dans les flammes.

[65] Ou Guédé Nibo, esprit androgyne de la famille des Guédé. Les Guédé font partie du domaine de la mort et de la fertilité, thématiques récurrentes dans les chants de gaga.

[66] La couleuvre est la représentation des esprits Danbala et Ayizandu rite vodou danwonmen. 

[67] Déformation de Sènt Ande (Saint André), qui serait l'orthographe créole haïtienne conventionnelle.

[68] Expression issue du champ lexical vodou. Se courber, geste de déférence face à la représentation d'un esprit. Syn. : Do ba e

[69] Note supprimée.

[70] Note supprimée.

[258] Définit la forme ambulatoire d'un groupe de gagá

[259] Esprit féminin de la beauté.

[260] Emprunt au champ sémantique de la santería (versets de Yemaya : "moyugba chiquini moyuba...chiquini a la mudanze").

[261] Yayay! : interjection. Signal de rassemblement, ou cri de colère.

[262] Religion afro-cubaine, qui s'est créée à Cuba des ethnies africaines d'origine congo, au contact des autres cultures caribéennes de l'île.




Retour à l'accueil

info@ritmacuba.com


A la source ? | Qui sommes-nous ? | Nos partenaires
© Ritmacuba
163 r. de la Butte Pinson
93380 PIERREFITTE - FRANCE

Tél : 33 1 48 39 90 53

E-mail : info@ritmacuba.com

statistiques