accueil
Retour à l'accueil

Musique et Danse —  Santiago de Cuba

— Documentation —


Dictionnaire pragmatique et subjectif

CUBANO - FRANÇAIS

par Marc Dinet, éd. Ritmacuba

Dernière actualisation : 25/07/2021



drapeau français

PRÉSENTATION

 L'auteur : Né à Lille, il a vécu une bonne période de sa vie en Guyane française, en Amérique du Sud et aux Caraïbes (dont Haïti). Il revient dans la métropole en 1996. Au départ simple danseur de salsa cubaine, il se lance dans l'enseignement (fondateur et animateur de l'asso. SALSA 72, dans la Sarthe) et participe au stage Ritmacuba à Santiago (2006) où nous l'avons connu et devient un ami. Dans ses années de retraite, il part vivre dans la banlieue de La Havane, à Luyano (2014), où il pratiquait régulièrement sa passion, la danse salsa ainsi que l'écriture et ne se déplaçait qu'à vélo. Il fut journaliste (La Croix), entre autres professions. Décédé le 10 juillet 2017 à Luyano d'un AVC.

Auteur de Précis de salsa cubaine (ed. L'harmattan, 2014, vendu en ligne) et de traductions inédites de livres cubains sur la danse salsa.

dc

Le dictionnaire : A Cuba, il notait chaque jour les mots et expressions liées de la vie populaire, tout en se référant à des ouvrages de références, en particulier ceux de Fernando Ortiz. Mais rien d'académique, une subjectivité revendiquée. L'hypocrysie et le ;politiquement correct ne sont ici pas de mise : s'ils correspondent à un usage, les mots les plus crus, même révélateurs de cynisme ont aussi leur place, en comprenant ceux reflétant les préjugés de toute sorte, certains datant de de l'esclavage. Mais c'est l'inventivité populaire, la plasticité du vocabulaire. qui fascine aussi bien que le vocabulaire lié à la musique, à la danse, à la religiosité populaire, la cuisine, la cocktailerie, la faune et la flore, le monde du tabac, l'architecture, les modes de construction, le monde de la délinquance et de la prison... Peuvent s'y mêler des mots de pur espagnol (parfois pour comparaison avec l'usage commun) ou des américanismes qui dépassent la seule Cuba. Ainsi qu'un choix de quelques noms propres liés aux conversations courantes.

En tant qu'éditeur, nous sommes peu intervenus sur le texte tel qu'il nous est parvenu, facilitant surtout la lisibilité, la cohérence et le respect de l'orthographe (tout en respectant l'inventivité populaire notée par l'auteur dans ce domaine, par ex. sur des noms propres, de même que les variations pour un même terme). Lorsque des ajouts ou modifications notables nous sont apparus nécessaires, elles sont apparues au départ souvent comme note d'éditeur dans le suivi du texte : notées N. D. E., sinon entre des parenthèses. Par la suite, les améliorations des définitions mélangeant la source initiale et l'apport éditorial (enrichissement de contenu...) n'ont pas été spécifiées (cf les lettres mentionnées comme 2e édition). L'apport des correcteurs, Daniel Chatelain et Daniel Mirabeau est devenu plus important le temps passant.

Le vocabulaire d'origine yoruba acclimité à Cuba est répertorié, selon l'usage local comme lucumí (que nous avons privilégié par rapport à yoruba, avec une orthographe locale correspondant à l'usage, détachée des tons de la langue yoruba). Mais, à tort ou à raison, nous avons limité les doubles consonnes dans les noms lucumis, certes d'usage courant, mais difficilement justifiables par rapport à leur une origine yoruba, cette langue ne la connaissant pas. À ce propos, pour les orthographes concurrentes CH et SH des mots de cette origine (ex. Changó et Shango), qui peuvent varier selon les interlocuteurs et dans le temps (et peuvent avoir une influence sur la prononciation), éventuellement objets d'une ré-africanisation, nous n'avons pas définitivement tranché. Il y a aussi une variabilité pour le son dur C, le QU et le K pour des mots afro-cubains, en particulier dans la sphère abakuá.

En ce qui concerne les noms d'instruments de musique, un lien figure vers notre Lexique des instruments cubains pour compléter les définitions empiriques de l'auteur, modérées par nous ou pas. La partie introductive explique nos choix orthograpiques en français et établit la différence de nature entre les marques tonales en yoruba et l'accentuation des voyelles en espagnol (ainsi qu'en français).

En ce qui concerne les termes signalés abakuá, on trouvera des compléments dans la page illustrée : Africanité du vocabulaire abakuá.

Le nombre de définitions par lettre de l'alphabet est impressionnant : 1200 pour la lettre A (66 p.), plus pour la lettre M... Nous avons au départ suivi le choix initial de M. D. de rédiger les définitions incluses dans une ligne de tableau, avec son choix de caractère (Times New Roman), dans un caractère de bien petite taille (corps 6), Pour les pages encore conformes à ce choix, il est indispensable, à la lecture du pdf, de choisir un agrandissement adapté à votre écran, ainsi que le permet ce format. Mais les pages les plus récentes sont plus directement lisibles, avec un caractère 12 (Déjà : A, B, C, N, O, P, Q...)

La publication des actualisations fait l'objet de posts sur la page facebook ritmacuba et la newsletter du site.

Des modifications en fonction des réactions, bienvenues, des lecteurs pourront être faîtes.

Un clic sur la lettre choisie fera apparaître le pdf correspondant. Toutes les lettres sont désormais en ligne : A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, Ñ, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z : liens de contenu dans le tableau ci-dessous.

Il est prévu une actualisation des lettres ayant fait l'objet des premières publications, ce qui a déjà eu lieu pour le A, le B et le C.

dc
N. B. : Les liens hypertextes peuvent être inactifs dans le pdf, en ce cas utiliser le copier-coller à destination de la fenêtre d'adresse dans votre navigateur.

A

B 

C 

D

E 

F

G

H

I

J

K

L

M

N / Ñ

O

P

Q

R

S

T

U

V

W / X

Y

Z



A publier sur ce même site : Lexique français-cubain de Marc Dinet

          


Retour à l'accueil

Site optimisé pour Firefox

A la source ? | Qui sommes-nous ? | Nos partenaires

© Ritmacuba
163 r. de la Butte Pinson
93380 PIERREFITTE SUR SEINE —  FRANCE

Tél : +33 1 48 39 90 53
/+33 6 21 34 53 25
E-mail : info@ritmacuba.com