Retour à l'Accueil


Santiago de Cuba : décembre et juillet

La page avec tous les textes du site

Dernière modification : 06/10/2014

- Documentation de ritmacuba.com : Les styles de la musique cubaine / Los generos de la música cubana

 

Succès cubains : Paternité en morceaux

" GUARAREY DE PASTORA" :

Le changüí le plus diffusé dans le monde était mal attribué.
Pastora, la muse, avait permis de rétablir la vérité

par Daniel Chatelain

 

"Guararey de Pastora" (connue aussi sous le nom de "Guararé" dans une reprise de Ray Barretto) est une chanson identifiée par son début " Pastorita tiene Guararey ". C'est un des plus grands succès du plus populaire des groupes cubains, Los Van Van. Ce morceau n'est ni un son, ni un songo, la modalité inventée par le groupe, prédécesseur de l'actuelle timba.

C'est un changüí, ce style traditionnel de Guantánamo. L'intérêt qu'avait porté le leader des Van Van, Juan Formell, pour un titre de ce style est comme un rappel de son passé d'arrangeur au sein du Charangón d'Elio Revé, ce dernier natif de Guantánamo et popularisateur du " nuevo ritmo changüí ". Il arrive que ce titre soit attribué à Juan Formell, mais celui-ci, quelles que soient ses origines "orientales" (son père était santiaguero) s'est bien gardé d'une telle revendication. Bien qu'il faille lui reconnaître une orchestration qui a mené au succès international (voir ci-dessous).

Vidéo d'une interprétation de Los Van Van dans les années '70

Le titre au refrain célèbre " Pastorita tiene guararey conmigo, yo no sé porque sera... " a été signé de Pedro Speck, ce qui n'avait a priori rien d'étonnant venant d'un des auteurs les plus prolifiques du style changüí dans la deuxième moitié du vingtième siècle, auteur-compositeur de près d'une centaine de morceaux.


Vidéo : "Guararey de Pastora" par le CHANGUI GUANTANAMO, orchestre de Changüi créateur du morceau (interprétation de 2008). Pedro Speck étair le marimbulero fondateur (1952) du groupe.

Pourtant le titre n'est pas de Pedro Speck, contrairement à ce qui figure en général sur les enregistrements, cela a été établi par un jugement du tribunal provincial de Santiago du 14 juin 1976. La personne qui est le sujet de la chanson, la fameuse Pastorita Yuani Sayús (la presse a pu écrire" Lluany Chauyous"), est née sur les terres de Yateras, emblématiques du changüi. " La chanson ne m'a-t-elle pas été dédiée ? Comment je pourrai ne pas savoir de qui elle était ?" avait-elle tenu à témoigner à l'époque. Agée de 87 ans, elle avait tenue à être présente dans la ville de Guantánamo au 1er Festival international de Changüí en décembre 2003.

Pastorita, la del guararey
Pastora Lluany Chauyous (née en 1916), l'inspiratrice de ce changüí. Publiée dans le journal "Venceremos", Guantanamo (Archives Centro Inciarte)

Qui avait donc dédié cette chanson à Pastorita ? Son gendre Roberto Baute Sagarra. Ce fidèle compagnon musicien du défunt Pedro Speck, déjà marié, avait fait la conquête d'une Guantanamera nommée Petronila, de vingt ans plus jeune que lui, ce qui n'avait pas été sans inquiéter la mère de l'élue. Celle-ci se souvient ainsi de ce musicien aujourd'hui lui aussi disparu : " Un Noir grand et élégant qui balladait une guitare endiablée arborant une canine en or, qui, était capable de séduire n'importe quelle femme. ", selon les termes rapportés au journaliste de l'hebdomadaire de Guantánamo Venceremos (1). Ce troubadour paraissait avoir toutes les caractéristiques de l'homme volage, ce qui n'est pas la première qualité espérée d'un gendre et incommodait au départ Pastora, mais elle se fit à cette romance et conçut même une certaine admiration pour le galant, tout en se gardant de faire part à celui-ci de son changement d'humeur. C'est face à cette fière attitude que Baute composa la chanson pour l'amadouer, ne sachant pas que ce combat pacificateur était gagné d'avance. Ce qui nous valut ce célèbre refrain :

" Pastorita tiene guararey conmigo
Yo no sé porque será
Yo nunca lo he hecho nada
Ella es mi amiga del alma
La llevo con el corazón "

 
"Pastorita est hargneuse avec moi
Je ne sais pas pourquoi
Je ne lui ai jamais rien fait
C'est l'amie de mon âme,
Je la traite avec coeur "

L'auteur du changüi le plus célèbre
Roberto Baute Segarra, tresero et auteur de “El Guararey de Pastora”, le changüí le plus célèbre dans le monde (25 mai 1905 - 21 mars 1991). Photo : Barbán. Archives Centro Inciarte.

Qu'est-ce que ce mot de guararey, peu connu et pas évident à traduire car son sens se modifie selon les lieux, répété à l'envi dans le montuno entraînant de ce succès? En Espagne, selon le même journaliste de Venceremos, "guararey" est utilisé (bien que non consigné dans de grands dictionnaires) pour les personnes en colère, contrariées, brouillées. Les Dominicains l'emploient pour les envieux, les jaloux. A Cuba s'ajoute d'autres sens : la "rage" amoureuse, le ("mal de amores") , le raffût.... Ainsi, "dans la chanson, il s'agit indubitablement de l'acception ibérique".
 
Le succès du refrain fut que sa destinataire devint "celle du guararey" auprès de la population de sa contrée. Mais il a aussi imprégné des millions d'auditeurs toujours sensibles trente ans ans après aux subtilités rythmiques de ce morceau.

L'idylle de Baute et Petronila n'a pas seulement engendré ce classique, car il a donné deux petites filles à Pastora.
La paternité de Baute sur le morceau continue quant à elle à être déniée sur des reprises récentes et des rééditions (ce qui irrite de fins connaisseurs comme Juan de Marcos Gonzalés).
 
Compay Segundo avait sublimé le refus de son amour de jeunesse, Macusa, de suivre l'alors aventureux jeune homme vers la capitale de l'île, pour en faire un de ses morceaux les plus attachants. Pastora est un autre type de muse altière, plus mûre et plus sûre d'elle, mise en musique par un trobador d'Oriente. A Cuba, même une belle-mère peut être une inspiratrice!
 

© Daniel Chatelain (mai 2004)

En juin 2009, le IVe festival de changüi de Guantanamó a fait un hommage à l'auteur de "Guararey de Pastorita" avec la présence de son inspiratrice Pastorita Lluany Chauyous à ce moment dans sa 93e année. Elle est née en 1916. Chez Pastorita la passion de danser le changüi ne s'est jamais démentie, quelle disait venir de l'exemple de sa mère et elle a souvent eu le bonheur de danser sur la composition de son gendre... qu'elle avait connu, accompagnée de sa fille dans une fête de changüi dans un lieu nommé El Sigual où il vivait. Aussi à l'occasion du Festival, elle ne s'est pas fait prier, en oubliant la marque des années.(déc. 2009) Source : interview de Pastora par Eyder La O Toledano y Lisván Lescaille Durand - Juventud Rebelde Digital - 24 juin 2009. Elle est décédée en novembre 2013, à 97 ans.

Pastorita dansant le changüi
Pastorita dansant le changüi, probablement en 2009.

(1) Pablo Soroa Fernandez "Yo soy la del guararey", Venceremos, samedi 20 décembre 2003.

Remerciements à José Cuenca pour les photos du Centre Inciarte de Guantánamo.  

 

Comment Juan Formell connut le morceau "Guararey de Pastorita"?

On sait que Juan Formell apprit à jouer le changüi lorsqu'il faisait partie de l'Orchestre du défunt Elio Revé. Alors, "dans les années 70, dans un concert, nous alternâmes avec un groupe de Guantánamo et je me suis mis à écouter les paroles de cette chanson. Le thème me plût tellement que j'ai noté ses paroles et que je l'ai gardée en mémoire... Je l'ai orchestrée et depuis elle est dans le répertoire des Van Van sur toutes les scénes de Cuba et du monde où se produit le groupe" (interview).

«Por los años 70, en una presentación, alternábamos con un grupo de Guantánamo y escuché las letras de aquella canción... me gustó mucho tanto el tema que anoté su letra y la traje en la memoria... Hice la orquestación y desde entonces está en el repertorio de Van Van en cada escenario de Cuba y el mundo» (entrevista).

 

A écouter : " Guararey de Pastora" : "Ritmo Caliente". Ambassador Records (Canada).

Reprise des Van Van dans un pot-pourri en 2014 (à 3mn20s) :

 

Interprètes de "Guararey de Pastora" : Grupo Changüi Guantanamo, Los Van Van, Sierra Maestra, Estrellas Campesinas de Yateras, Victor Manuelle, Ray Barretto, Divas.


Retour à l'Accueil



A la source ? | Qui sommes-nous ? | Nos partenaires

© Ritmacuba
163 r. de la Butte Pinson
93380 PIERREFITTE - FRANCE

Tél : 33 1 48 39 90 53
E-mail : info@ritmacuba.com

statistiques